Mise au point

J’avais décidé de ne pas commenter la procédure judiciaire dont je suis l’objet avant que le tribunal ne rende son jugement en septembre.
Mais les propos odieusement haineux des socialistes m’incitent à sortir de ma réserve et à rappeler notamment l’un des principes fondamentaux de la justice : la présomption d’innocence.
D’autant que j’affirme avec force que les accusations dont j’ai été victime sont totalement infondées : pas un centime d’argent public n’a été détourné. Jean-Marc Ayrault, mis en cause dans une affaire semblable a déclaré : « Honnête homme je suis, honnête homme je reste ! ». Je fais miens ces propos.
Pour ce qui s’est passé au conseil municipal du 10 juillet, c’est toujours la même méthode : déformation, mensonge, calomnie. N’auraient-ils pas de mauvaises fréquentations au PS pour avoir des idées pareilles ?
email