Le Parisien roule pour la candidate du Parti Socialiste

Est-ce le fruit du hasard ? A 48 heures des élections Le Parisien sort un article à charge, totalement partisan. Il associe ma situation à celle d’André Santini.
Puisque cela est précisé pour le Maire d’Issy-les-Moulineaux, mais pas pour moi, je rappelle que je n’ai pas été condamné pour enrichissement personnel, ni détournement de fonds publics, mais pour avoir laissé attribuer à un proche, deux marchés pour un montant total de 7500 euros en trente années de mandat.

N’est-ce pas une tentative de manipulation que d’affirmer que ma situation « est sensiblement la même » que celle du Maire d’Issy-les-Moulineaux (Deux ans d’emprisonnement avec sursis, 200 000 euros d’amende… 5 ans d’inéligibilité)

J’ai fait appel de la décision judiciaire et suis donc totalement fondé à me présenter aux élections municipales. Comme le précise Le Parisien pour André Santini, je suis moi aussi présumé innocent, je jouis de mes droits civiques et peut très bien être relaxé.

Depuis que je suis maire, je n’ai jamais connu de campagne aussi nauséabonde que celle-ci. Je fais confiance aux Châtillonnais qui sauront faire la part des choses dans ce climat délétère, alimenté par des tracts injurieux et polémiques.

email