C’est toujours le grand n’importe quoi !

Le Gouvernement, Manuel Valls en tête par exemple, déclare la main sur le cœur que la loi sur la famille ne comprendra pas de dispositions en faveur de la GPA et de la PMA, inacceptables pour une grande majorité de Français et qui choquent légitimement nombre de consciences.
Ces gens là mentent, parce qu’on comprend bien que l’intention du Gouvernement était claire à ce sujet : il aurait cédé à un amendement d’un parlementaire bien inspiré qui aurait fait voter le contraire.

Toujours dans la plus grande clarté, je dirais plutôt la plus grande confusion, voilà que M. Hollande, dans ses rêveries d’un promeneur devenu solitaire, est saisi par la vertu et ne souhaite plus choquer les consciences. Il faudrait s’en réjouir, tout comme on pourrait se réjouir de sa récente conversion au sérieux dans l’économie… mais vraiment, quand faut-il le croire ?
Quand faut-il imaginer que ces doctrinaires enragés deviennent sérieux ?

Et puis, petites questions aux écolos : êtes-vous satisfaits, n’avez-vous pas le sentiment d’être vous aussi trompés ? Pas pour les mêmes raisons, certes, mais trompés ? Ma question s’adresse aussi aux Verts de Châtillon, comment se passent les discussions avec les socialistes ? C’est la grande entente ?

Pour ce qui nous concerne, certains feignent d’être surpris, mais moi, je suis très fier d’avoir reconstitué la famille, toute la famille centriste et libérale, dans la cohérence et la cordialité.

email