Biographie

PP_blog_maireJean-Pierre SCHOSTECK

Une ambition : servir Châtillon et les Châtillonnais.

Né à Paris en 1942, Jean-Pierre SCHOSTECK est marié et père d’un enfant.
Il est licencié en droit.

En 1983, à l’âge de 40 ans, il est élu pour la première fois Maire de Châtillon, à la tête de la liste « Union Pour Châtillon ». Il a été réélu en 1989, 1995 et 2001 notamment dès le premier tour en 1989 et en 2001. Aux élections municipales de mars 2008, il a été réélu pour la cinquième fois, Maire de Châtillon.

Il a été vice-président du Conseil général des Hauts-de-Seine de 1985 à 1993, conseiller régional de 1986 à 1989 et sénateur des Hauts-de-Seine de 1993 à 2004. Suppléant de Philippe Pemezec à la législative de 2007, il est élu député des Hauts-de-Seine en 2008 avec 51,56 % suite à l’invalidation de ce dernier.Jean-Pierre SCHOSTECK a présidé d’octobre 2005 à décembre 2008 la Fédération Nationale des Sociétés d’Economie Mixte. Il a été élu en décembre 2008, Premier Vice Président de l’Association des Maires de France.
Venant de l’UDR et du RPR, Jean-Pierre SCHOSTECK est inscrit à l’UMP.

En 1983, Jean-Pierre Schosteck devient Maire de Châtillon, en réalisant autour de lui, l’union des forces de la droite républicaine et du centre. Son élection met fin à vingt quatre ans de gestion communiste qui avait sinistré la commune. Dès son premier mandat, Jean-Pierre SCHOSTECK met toute son énergie à faire évoluer Châtillon en une ville moderne et dynamique où il fait bon vivre. De nouveaux quartiers voient le jour, une attention particulière est portée au cadre de vie par la création de nombreux parcs et jardins publics. Le cœur historique du vieux Châtillon est préservé et embelli. Le développement de la ville attire de nouveaux commerces et entreprises. L’édification de nombreux équipements publics accompagne la croissance de la population. Partout, le tissu urbain est préservé, le lien social renforcé, permettant à chacun de vivre en sécurité. « J’habite Châtillon, je m’y plais » est davantage que le slogan de la municipalité, c’est une réalité.

email